D’après le baromètre d’Air Indemnité, la compagnie aérienne la plus fiable de l’été est Aeroflot, alors que l’une des moins fiables est française. Il s’agit d’Aigle Azur, la deuxième compagnie aérienne de l’Hexagone.

Alors que l’été touche à sa fin, l’heure est au bilan pour les compagnies aériennes européennes. Selon les estimations du baromètre d’Air Indemnité, spécialiste de la gestion des demandes d’indemnités auprès des compagnies, cité par Le Parisien, c’est la compagnie russe Aeroflot qui enregistre le plus faible taux de sinistres (0,64% des vols touchés), devant Turkish Airlines (0,68%) et SAS Scandinavian Airlines (0,84%).

Parmi les compagnies qui ont connu le plus de dysfonctionnements cet été, c’est Tunisair qui remporte la palme (10,33% des vols perturbés). Elle est talonnée par la compagnie française Aigle Azur (9,46%) et Norwegian (4,55%).Quant aux causes d’incidents, Anne-Laure Héry, porte-parole d’Air Indemnité, cite les problèmes du Boeing 737 Max, cloué au sol à titre préventif par les autorités, «ce qui a mis plusieurs compagnies en difficulté, dont Norwegian Airlines», et ce qui a entraîné une situation financière difficile chez plusieurs avionneurs.

Aérien en France

Comme l’indique Air Indemnité, cet été est toutefois meilleur que les précédents pour le transport aérien français.

«Le nombre d’annulations de vol au départ ou à l’arrivée en France a baissé de 48% par rapport à l’an dernier, et celui des retards supérieurs à deux heures de 24%», se félicite Anne-Laure Héry, citée par le Parisien.

Selon les estimations de l’étude, près de 545.225 passagers ont été touchés par des vols annulés ou retardés. C’est cependant un tiers de moins qu’en 2018, où 818.000 passagers avaient subi un contretemps.

Etiquette: ; ; ;