Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a affirmé que l’Occident continue d’empêcher le retour des Syriens déplacés à leur pays, soulignant que tout propos sur l’échec de l’Etat syrien à assurer les conditions appropriées pour leur retour est “politisé et partiel”.

Dans une allocution qu’il a prononcée aujourd’hui devant les étudiants de l’Institut des relations internationales à Moscou, Lavrov a fait noter que les difficultés se représentent par l’indifférence des pays occidentaux d’assurer les conditions permettant le retour des Syriens déplacés à l’ombre de l’assurance par l’Etat syrien des conditions appropriées pour ce retour.

Lavrov a déclaré que le nombre de Syriens déplacés revenant du Liban et de la Jordanie est très grand, affirmant que plus d’un millier de personnes retournent quotidiennement.

Etiquette: ; ; ;