La chef du gouvernement de la République de Moldavie et la dirigeante du bloc pro-occidental «ACUM», Maya Sandu, envisagent la possibilité de nommer un candidat étranger au poste de chef du bureau du procureur général.

Selon elle, le critère principal dans une telle situation sera la présence de la double nationalité. À cet égard, elle a noté que les citoyens moldaves travaillaient comme procureurs dans d’autres pays, y compris aux États-Unis.

Voir aussi : La Biélorussie tente de conclure le partenariat énergétique avec les États-Unis

«Il y a un espoir que les procureurs qui ont la citoyenneté moldave mais travaillent dans d’autres États s’inscrivent au concours. Par exemple, il est connu que des citoyens moldaves travaillent comme procureurs en Roumanie. On sait qu’il existe des procureurs fédéraux moldaves aux États-Unis », a déclaré Sandu, soulignant que Chisinau était prête à les inciter à participer à la sélection du procureur général de la république.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois :  ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ;