Alors que les féminicides ont déjà fait plus de 100 morts depuis le début de l’année, le gouvernement lance, mardi 3 septembre, à Matignon, un « grenelle sur les violences conjugales », que les associations et proches de victimes de féminicides espèrent voir déboucher sur des mesures immédiates et des moyens accrus.

A Bagnolet, l’association « une femme un toit », ouvre un nouveau site : un lieu d’accueil de jour et d’orientation dédié aux jeunes femmes de 15 à 25 ans.

Etiquette: ;