Les autorités grecques affirment que les passeurs utilisent les nouvelles technologies et les bateaux rapides. Le pays intensifiera donc la surveillance de ses frontières maritimes.

La Grèce a déclaré des mesures d’urgence pour lutter contre l’afflux de demandeurs d’asile en provenance de Turquie afin de ne pas répéter la crise de 2015. Les mesures ont été introduites par le ministre de la Protection civile, Michalis Chrysohoides, a fait savoir The Guardian le lundi 2 septembre.

« Nous assistons à d’énormes vagues de migrants, facilitées par les passeurs grâce à de nouvelles méthodes et à des bateaux plus rapides. Si la situation se maintient, nous répéterons l’année 2015. Nous prendrons des mesures pour protéger nos frontières et nous serons beaucoup plus strictes, beaucoup plus rapidement, » dit le ministre.

Les autorités grecques ont promis d’accroître le nombre de patrouilles le long des frontières maritimes, principalement pour lutter contre les transporteurs de migrants clandestins. Le gouvernement grec se tournera également vers l’OTAN et l’UE pour aider à intensifier les patrouilles dans la région.

À l’heure actuelle, près de 11 000 personnes vivent dans un camp de migrants sur l’île, conçu pour un maximum de 3 000 personnes. Près de la moitié des 56 000 réfugiés et migrants arrivés en Europe cette année sont passés par les îles grecques.

Rappelons-nous que plus de 160 migrants clandestins avaient quitté la Turquie pour la Grèce.

Etiquette: ; ;