Le gouvernement afghan a exprimé des doutes mercredi sur le projet d’accord entre les États-Unis et le mouvement taliban, en demandant des éclaircissements quant aux « risques » qu’il comporte.

L’envoyé spécial américain était cette semaine dans la capitale afghane et a partagé avec des responsables afghans les éléments d’un accord « de principe » négocié avec les talibans. Cet accord doit permettre notamment un retrait significatif des troupes américaines. Kaboul est « préoccupé, et nous demandons donc des éclaircissements sur ce document afin d’en analyser précisément les risques et conséquences, et déjouer tout danger qu’il pourrait entraîner », a expliqué dans un tweet Sediq Sediqqi, porte-parole du président afghan Ashraf Ghani. Le projet inquiète de nombreux Afghans. Ils redoutent que Washington sacrifie la défense de leurs intérêts en échange d’un retrait mettant un terme à un conflit de 18 ans. Ils s’inquiètent notamment que des talibans au pouvoir reviennent sur les acquis en matière de libertés publiques. M. Sediqqi a expliqué que son gouvernement partageait les « préoccupations » sur le projet d’accord, exprimées la veille par d’anciens responsables américains. Plusieurs anciens ambassadeurs des Etats-Unis en Afghanistan ont mis en garde mardi dans une lettre ouverte contre la possibilité d’un retrait hâtif des soldats américains avant que la paix ne soit réellement revenue dans le pays (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de Belga.

Etiquette: ; ;