La Russie s’apprête à ratifier l’accord de Paris sur le réchauffement climatique avant la fin de l’année 2019, a annoncé le ministre russe des Ressources naturelles.

La Russie envisage de ratifier, d’ici à la fin de l’année, l’accord de Paris sur le climat, a fait savoir le ministre russe des Ressources naturelles Dmitri Kobylkine lors du Forum économique oriental qui se déroule à Vladivostok.

L’appareil de la Douma (Parlement russe) envisageait précédemment d’évaluer, notamment, les conséquences socio-économiques de la ratification de ce document de l’Onu.

Des doutes de la Chambre de commerce

Le ministre russe des Ressources naturelles devait soumettre au gouvernement un projet de loi sur la ratification de l’accord de Paris avant le 1er septembre, et la ratification devait avoir lieu avant le sommet de l’Onu sur le climat qui se tiendra à New York le 23 septembre, avaient annoncé des médias. Or, les membres de la Chambre de commerce et d’industrie russe ont émis des doutes en ce qui concerne les éventuels versements et les engagements supplémentaires que devra assumer la Russie et ont proposé de reporter la ratification.

L’accord de Paris est le premier accord universel sur le climat/réchauffement climatique. Il fait suite aux négociations qui se sont tenues lors de la Conférence de Paris sur le climat (COP21) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Il a été approuvé par l’ensemble des 195 délégations le 12 décembre 2015 et est entré en vigueur le 4 novembre 2016. L’accord prévoit de contenir d’ici à 2100 le réchauffement climatique. Il n’engage par les signataires à renoncer aux combustibles fossiles mais les parties doivent œuvrer pour réduire les émissions et assurer un rééquipement technologique.Le 1er juin 2017, le Président Donald Trump a annoncé, comme il l’avait promis durant sa campagne, le retrait des États-Unis de l’accord de Paris.

Etiquette: ; ;