La défense aérienne de Damas a « affronté » mardi des drones qui volaient vers la base aérienne de leur allié russe, à Hmeimim, dans le nord-ouest de la Syrie, au quatrième jour d’une trêve observée unilatéralement par l’armée syrienne, selon les médias d’Etat.

« Les sons entendus au-dessus de la ville de Lattaquié ont été causés par les forces de défense du territoire affrontant des drones envoyés vers la base de Hmeimim par les terroristes », a affirmé l’agence de presse d’Etat Sana qui désigne par ce mot les djihadistes et les rebelles opposés à Damas.

Ces drones proviennent de la « zone de désescalade », terme qui renvoie à la province d’Idleb et des secteurs adjacents largement dominés par les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, a-t-elle assuré.

Sana n’a pas précisé si les drones avaient été détruits.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), aucune victime n’a été signalée dans l’immédiat.

Un fragile cessez-le-feu, décrété par Damas et son allié russe, a été mis en place samedi matin après plus de quatre mois de bombardements dans le nord-ouest du pays.

Depuis avril, plus de 400 000 personnes avaient fui leur foyer dans la région d’Idleb, selon l’ONU.

Etiquette: ; ; ;