Le parti au pouvoir géorgien a proposé mardi le controversé ministre de l’Intérieur en tant que nouveau Premier ministre après la démission surprise de son prédécesseur, au risque d’accentuer les tensions politiques dans ce pays du Caucase.

La candidature de Guiorgui Gakharia a été annoncée à la télévision par le président du parti au pouvoir du Rêve Géorgien, le très influent milliardaire Bidzina Ivanichvili.

La nomination, qui doit être validée par un Parlement largement dominé par le Rêve géorgien, ne devrait être qu’une formalité. Il devra également être accepté par la présidente Salomé Zourabichvili.

Ce choix intervient après la démission surprise lundi du Premier ministre Mamouka Bakhtadzé, qui a expliqué avoir « rempli sa mission » à la tête du
gouvernement de ce pays secoué au début de l’été par une série de
manifestations.

Fin juin, Guiorgui Gakharia s’était retrouvé au cœur de ce mouvement de contestation du pouvoir, des dizaines de milliers de manifestants exigeant alors sa démission après la violente dispersion d’un rassemblement devant le Parlement.

Ces actions de protestation avaient débuté après la prise de parole d’un
député russe au Parlement à Tbilissi, suscitant un vif émoi dans un pays dont
les relations avec la Russie sont très tendues depuis le bref conflit qui les
a opposés en 2008.

En réaction à ces manifestations, Moscou a suspendu les vols directs entre
la Russie et la Géorgie.

Etiquette: ;