L’exécutif hongkongais a accédé mercredi à une demande clé des manifestants en annonçant le retrait définitif du projet de loi sur les extraditions, à l’origine du mouvement de contestation.

La concession ne devrait toutefois pas suffire à apaiser la grogne, selon France24.

S’il s’agit d’une « petite victoire », les manifestants prodémocratie ont élargi leurs revendications, pour dénoncer l’érosion des libertés et les ingérences grandissantes de la Chine dans les affaires de cette région semi-autonome. Ils réclament ainsi l’instauration du suffrage universel à Hong Kong, une amnistie pour le millier de manifestants arrêtés et la mise en place d’une commission d’enquête sur les violences policières.

Etiquette: ;