Le ministère russe de la Défense a démenti jeudi les informations faisant état de la mort de ses militaires à Idlib en Syrie, relatées par le site arabophone Al-Masdar.

Les rapports selon lesquels des militaires russes ont récemment trouvé la mort dans la zone de désescalade à Idlib, en Syrie, ne correspondent pas à la réalité, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Auparavant, certains médias, dont le journal en ligne arabophone Al-Masdar et le quotidien russe Vedomosti, avaient affirmé que trois militaires russes avaient été tués et deux autres blessés près du village de Djourin en Syrie.

«Il n’y a aucun poste d’observation russe aux alentours de la localité de Djourin dans la zone de désescalade d’Idlib», a précisé le ministère.

Selon les estimations du Président Vladimir Poutine, jusqu’à 90% de la zone de désescalade d’Idlib sont aujourd’hui contrôlés par des islamistes radicaux dont le nombre total pourrait s’élever à 35.000.

Depuis le début à l’automne 2015 de l’opération militaire en Syrie, l’armée russe y a perdu 112 hommes.

Etiquette: ; ; ;