«Les Noirs ne traiteront jamais les Blancs de cette façon, et pour n’importe quelle raison». Lilian Thuram, champion du monde 98, est revenu sur les cris de singe contre Romelu Lukaku, dénonçant l’absence de volonté pour résoudre le problème en Italie.

Romelu Lukaku a récemment subi des injures racistes de la part de supporters italiens, et le monde du football est en colère. Lilian Thuram, qui a joué plus de dix ans dans le championnat italien, à Parme et à la Juventus de Turin, a réagi dans une interview accordée au quotidien sportif Corriere dello Sport.

L’ancien footballeur a pointé une hypocrisie «incroyable» et un manque de volonté pour résoudre le problème. «Ne rien faire équivaut à être d’accord avec ceux qui poussent des cris racistes. Si quelque chose vous dérange, vous faites tout pour la changer», fait-il valoir.«Il faut prendre conscience que le monde du foot n’est pas raciste, mais qu’il y a du racisme dans la culture italienne, française, européenne et plus généralement dans la culture blanche», poursuit l’ancien défenseur.

Pour lui, les personnes noires ne se comportent jamais de cette façon.

«Il est nécessaire d’avoir le courage de dire que les Blancs pensent être supérieurs et qu’ils croient l’être. De toutes les manières, ce sont eux qui doivent trouver une solution à leur problème. Les Noirs ne traiteront jamais les Blancs de cette façon, et pour n’importe quelle raison. L’histoire le dit.»

Suivre l’exemple de France

Le champion du monde a mis en avant la France, où les matchs sont interrompus en cas de comportements injurieux et homophobes.

«En France, on interrompt les matches en cas de comportement contre l’homosexualité dans les tribunes: suspendre la rencontre et renvoyer les joueurs aux vestiaires, cela veut dire éduquer les gens», insiste-t-il, faisant référence au match Nice-Marseille interrompu à cause de chants homophobes.

Réaction de la LICRA

Dans son communiqué, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) parle de ces propos comme d’une «dérive du combat antiraciste dans lequel Lilian Thuram s’est toujours investi».

«Il n’est pas possible d’essentialiser un groupe – en l’occurence « les Blancs » en le définissant globalement par des caractéristiques uniques qui vaudraient pour l’ensemble de ses membres. Surtout, ce serait un poison que de vouloir en permanence définir des individus en fonction de la couleur de leur peau car c’est précisément le piège tendu par les racistes.»

Racisme contre Lukaku

Romelu Lukaku a été victime de cris racistes à deux reprises ces derniers temps. La première fois, lors du match entre l’Inter Milan et Cagliari. La deuxième, à la suite d’un communiqué complètement des Ultras de l’Inter Milan, dans lequel ils justifient le comportement de leurs homologues Sardes.

Etiquette: ; ; ; ;