5 points de confiance de plus pour le président français et trois points – pour le mprmier ministre.

Après un repli en milieu d’été et une forte hausse au lendemain des élections européennes, les deux personnages  repartent à la hausse en cette rentrée, selon les résultat d’un sondage Elabe divulgué le 5 septembre.

Avec un total de 33 % des personnes interrogées qui lui font confiance pour affronter les problèmes du pays, le chef de l’État bénéficie d’une cote à son plus haut niveau depuis septembre 2018, soit avant la «crise des gilets jaunes», selon ce baromètre réalisé pour Les Echos et Radio Classique. Six Français sur dix (61 %, – 6 points) ne lui font toutefois pas confiance.

Emmanuel Macron avait gagné 5 points de confiance au lendemain du scrutin européen du 26 mai, marqué par la bonne tenue de La République en Marche, avant d’en perdre 3 en cours d’été. Après avoir perdu alors essentiellement la confiance d’électeurs de droite, le chef de l’État regagne du terrain auprès d’eux ce mois-ci. Avec 31 % d’opinions favorables, le Premier ministre Edouard Philippe voit sa cote de popularité dépasser le niveau d’avant les européennes. Un total de 58 % des Français (- 6 points) ne lui font pas confiance pour diriger le gouvernement.

Le député Cédric Villani, candidat LREM dissident à la mairie de Paris, fait son entrée dans le classement à la 22e place, avec 17 % d’opinions favorables, mais 29 % d’avis négatifs et 54 % de Français sans opinion. Son rival Benjamin Griveaux, intronisé candidat du parti présidentiel début juillet, est à la 33e place (11% d’opinions favorables, 43 % d’avis négatifs, 46 % sans opinion).

Enquête réalisée en ligne les 3 et 4 septembre auprès de 1.002 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points.

Etiquette: ; ; ;