Au salon MAKS 2019 de l’aéronautique et de l’espace de Moscou, l’armée algérienne a signé deux contrats, dont le premier porte sur l’acquisition d’un escadron de MiG-29 M/M2, alors que le deuxième concernerait une flotte de Su-30, indique le site algérien Menadefense se référant à ses sources.

La délégation de l’armée de l’air algérienne qui a visité le salon de l’aéronautique et de l’espace de Moscou MAKS a conclu deux contrats avec l’entreprise Rosoboronexport, selon des sources citées par le site algérien d’information militaire Menadefense.

Selon ces sources, le premier contrat signé par la délégation algérienne conduite par le chef de l’état-major de l’armée de l’air, le général-major Hamid Boumaïza, porte sur l’acquisition d’un escadron d’intercepteurs MiG-29 M/M2. Ce contrat s’explique par la nécessité pour l’Algérie de renouveler sa flotte, vu que, dès 2020, ses MiG-29S du 193e escadron de chasse seront définitivement retirés du service, a précisé Menadefense.

Concernant le deuxième contrat, les mêmes sources ont indiqué qu’il porterait probablement sur l’acquisition d’un nouvel escadron de chasseurs Su-30 et une probable modernisation de l’ensemble de la flotte Su-30 avec le pack russe de modernisation que propose Kret.Peu de détails ont filtré à propos du second contrat, souligne Menadefense, suggérant que la modernisation concernerait l’électronique de bord, le radar, le système d’armement, l’ajout d’un leurre tracté et une mise à niveau des systèmes.

Etiquette: ; ; ;