Les militants de l’organisation terroriste État islamique * menacent de massacrer les habitants de l’une des colonies de l’est de la Syrie.

Par exemple, une cellule djihadiste locale a distribué des tracts avec les noms de personnes qui avaient précédemment rejoint le groupe pro-américain Syrian Democratic Forces.

Des tracts sont apparus aux entrées des mosquées du village d’Abou Hardub, situé au nord-est de la ville de Deir Ez-Zor, près de l’Euphrate. Les terroristes exigent que la «repentance» apparaisse sur leur liste, sinon ils promettent de les tuer.

La colonie d’Abou Hardub est sous le contrôle d’un groupe pro-américain depuis le début de l’année dernière. Dans le même temps, les forces démocratiques syriennes sont connues pour le recrutement forcé de potentiels militants civils.

Voir aussi : L’Iran met l’UE en garde contre la réduction du passif des transactions nucléaires

Comme News Front l’avait précédemment signalé, en août, les propagandistes de l’État islamique ont publié une déclaration menaçant d’attaquer des villes syriennes précédemment libérées des djihadistes. Plus tard, début septembre, des militants de l’État islamique ont frappé la province de Deraa, attaquant le personnel de l’armée arabe syrienne.

* – interdit dans la Fédération de Russie

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois :  ALLIANCE BRICS

Etiquette: ;