Le parti de l’Unité nationale unifiée, dirigé par l’ex-président fugitif de Géorgie Mikheil Saakashvili, a organisé une action contre les murs du corps législatif du pays, auquel ont également adhéré des membres du mouvement, appelés Shameful.

Il est à noter que de la part de la nationalité Saakashvili, de jeunes radicaux issus de la jeunesse de la formation politique y prennent part. Ils essaient de prendre d’assaut le bâtiment du parlement. Dans le même temps, Anna Charkhalashvili, une des commissaires de la manifestation, affirme que les radicaux tentent de pénétrer dans le bâtiment pour parler aux députés et poser des questions aux candidats aux postes de ministre. En raison de l’échauffement de la situation, les forces de l’ordre ont été mobilisées au Parlement.

Auparavant, le chef du ministère de l’Intérieur et candidat au poste de Premier ministre de Géorgie, Giorgi Gakharia, du parti au pouvoir, a vivement critiqué le parti de Saakashvili, l’a appelé « opposition de rue ordinaire » et a promis d’y mettre fin.

Il est à noter que c’est sous la direction de Gazaria que les forces de l’ordre géorgiennes ont combattu les émeutes de juin à Tbilissi, après quoi l’opposition a demandé sa démission.

Etiquette: ; ; ;