Le groupe Iliad, propriétaire de l’opérateur Free et de sa déclinaison mobile, a annoncé un accord stratégique avec la société finlandaise Nokia pour le déploiement de son réseau 5G en France et en Italie dès 2020.

Free, l’opérateur de Xavier Niel, a préféré éviter de faire affaire avec Huawei suite à ses récentes tensions avec les États-Unis, et a opté pour un accord avec l’équipementier finlandais Nokia pour le déploiement du réseau 5G en France et en Italie.

«Iliad annonce un accord stratégique avec Nokia, premier équipementier européen, pour le déploiement de son réseau 5G en France et en Italie», a annoncé le groupe français, maison mère de Free Mobile et Free, dans un communiqué de presse publié ce 2 septembre 2019.

Nokia et Free demeurent des partenaires de longue date: en 2010, Free avait déjà misé sur cet équipementier pour déployer ses réseaux mobiles 3G et 4G, rappelle la société. Grâce aux antennes-relais, contrôleurs et commutateurs de Nokia, le fournisseur promet «la meilleure connectivité mobile aux près de 17 millions d’abonnés mobiles du groupe en France et en Italie».

Huawei écartée en France

Pas banni du marché français à l’instar du marché américain, le groupe Huawei fait néanmoins face à des limitations imposées par le gouvernement qui a récemment fait voter une loi sur la sécurisation des réseaux mobiles, laquelle vise notamment à limiter l’emprise de Huawei dans la 5G.

«En retenant Nokia, le groupe fait le choix de la technologie européenne et de l’indépendance stratégique», précise Iliad, en référence à Huawei, actuel leader des équipements 5G dans le monde en dépit des sanctions de l’administration Trump.

Le déploiement du réseau 5G débutera dès 2020. Contrairement à Orange, Bouygues et SFR, Free n’a encore activé qu’une seule antenne 5G en France. De leur côté, Bouygues Télécom et Orange ont décidé de s’appuyer sur l’équipement d’Ericsson.

Etiquette: ; ; ;