Une enquête pour «haute trahison» a été ouverte au Venezuela à l’encontre de l’opposant Juan Guaido, a annoncé vendredi 6 septembre le procureur général du pays.

Le procureur général du Venezuela a annoncé vendredi 6 septembre l’ouverture d’une enquête à l’encontre de l’opposant Juan Guaido pour «haute trahison», pour avoir voulu «livrer» à des multinationales l’Essequibo, un riche territoire du Guyana que revendique Caracas.

«Nous ouvrons une enquête» à l’encontre de Juan Guaido pour un crime, «celui de haute trahison», a déclaré Tarek William Saab à la télévision.

Juan Guaido fait déjà l’objet de plusieurs enquêtes. La justice le soupçonne notamment de «financement illicite», de violation de l’interdiction de sortie de territoire et d’«usurpation de la fonction présidentielle».

Le chef du Comité de législation de l’Assemblée constituante, Julio García Zerpa, avait déclaré dès avril qu’une procédure pénale serait menée par la Cour suprême et par le procureur général contre le chef de l’opposition vénézuélienne.

L’Assemblée constituante du pays avait précédemment décidé de la levée de l’immunité parlementaire de Juan Guaido.

Un différend territorial oppose le Venezuela au Guyana au sujet de l’Essequibo, une zone de quelque 160.000 kilomètres carrés dont Caracas revendique la souveraineté depuis des siècles.

Etiquette: ; ;