Une bande dessinée montrant deux super héros en train de s’embrasser a rapidement été épuisée vendredi à la Biennale du livre de Rio de Janeiro, après que le maire évangélique de la ville a exigé son retrait.

Les exemplaires du livre, édité par le géant américain de la BD Marvel, «sont épuisés», ont indiqué par courriel à l’AFP les organisateurs de la Biennale, considérée comme le plus grand événement littéraire brésilien. Ils ont confirmé la visite vendredi d’une inspection de la mairie, rapportée par la presse locale. Le maire de Rio, Marcelo Crivella, un ancien évêque protestant évangélique, a déclaré jeudi avoir «ordonné» que le livre soit retiré de la vente en raison de son «contenu sexuel à destination des mineurs».

«De tels livres doivent être couverts de plastique noir, scellés et avec un avis concernant le contenu», a déclaré le maire dans une vidéo diffusée sur Twitter, au cours de laquelle il montre la couverture et une des vignettes de la BD intitulée «Les Justiciers, la croisade des enfants». Le dessin incriminé par le maire montre le sorcier Wiccano et le guerrier Hulkling, deux personnages qui entretiennent une relation amoureuse, échangeant un baiser, intégralement vêtus. Les organisateurs de la Biennale, qui s’achève dimanche, ont rappelé que l’événement était un festival «pluriel» donnant la «parole à tous les publics, sans distinction, comme cela doit être (le cas) dans une démocratie». Des conférences sur la littérature trans et LGBT sont également au programme, ont-il ajouté.

Marcelo Crivella a été élu maire de Rio en octobre 2016 comme candidat du Parti républicain brésilien (PRB, droite) lié à l’Eglise universelle du Royaume de Dieu (IURD), une des plus puissantes Eglises néo-pentecôtistes du monde. Il est le neveu du fondateur de cette Eglise, Emir Macedo, également propriétaire de la deuxième télévision du pays, TV Record.

Etiquette: ;