L’agence spatiale indienne a annoncé samedi 7 septembre avoir perdu le contact avec sa sonde spatiale qu’elle tentait de faire atterrir sur la Lune.

C’est un revers pour l’Inde qui ambitionne de devenir la quatrième nation à poser un appareil sur l’astre, et la première à inspecter le pôle sud lunaire.

« La descente de l’atterrisseur Vikram se déroulait comme prévu », a expliqué le président de l’agence spatiale (ISRO), K. Sivan, dans la salle de contrôle de Bangalore (sud). « Puis la communication entre l’atterrisseur et le contrôle au sol a été perdue. Les données sont en cours d’analyse », a-t-il ajouté.

Le contact a été perdu avec la sonde alors qu’elle entamait l’avant-dernière phase de sa descente vers la Lune, débutée aux environs de 20h07 GMT.

Le lancement de cette deuxième mission lunaire baptisée Chandrayaan-2, initialement prévu en juillet, avait été reporté une première fois pour des raisons techniques. Elle est finalement partie le 22 juillet.

Etiquette: ;