Le pape François a poussé samedi un cri d’alarme face à « la déforestation excessive » de Madagascar, en suggérant aux autorités de créer des emplois respectueux de l’environnement pour sortir la population d’une précarité parfois « inhumaine ».

Après moins de 48 heures au Mozambique, le pape est entré dans le vif du sujet lors de son tout premier discours à Madagascar, également classé dans le club des pays les plus pauvres de la planète.

Devant les autorités politiques, civiles et religieuses malgaches, le pape argentin a encouragé le pays à lutter contre « la corruption et la spéculation qui augmentent la disparité sociale ».

Il faut « affronter les situations de grande précarité et d’exclusion qui produisent toujours des conditions de pauvreté inhumaine », a prôné François.

Etiquette: ;