Les avions transportant les citoyens russes détenus en Ukraine et les citoyens ukrainiens détenus en Russie ont atterri cet après-midi à Kiev et Moscou. Un événement «historique», selon la déléguée aux droits de l’Homme auprès du Kremlin.

La Russie et l’Ukraine ont échangé 70 prisonniers ce samedi 7 septembre, un acte jugé «historique» à Moscou alors que les relations entre les deux pays traversent une période difficile.

Les deux avions transportant les prisonniers ukrainiens et russes ont atterri respectivement à Kiev et Moscou dans le cadre de cet échange sans précédent.

«Une intervention humanitaire historique et d’envergure destinée à faire revenir des citoyens russes et ukrainiens dans leurs familles a eu lieu. 35 personnes d’un côté et 35 de l’autre ont traversé la frontière et tous les postes de contrôle», a déclaré Tatiana Moskalkova, déléguée aux droits de l’Homme auprès du Kremlin.

La femme politique a estimé que cet événement avait ouvert une nouvelle page dans les relations entre les deux pays dans les domaines humanitaire et juridique. Elle a ajouté que l’échange ne pouvait cependant pas être considéré comme accompli, car l’enquête est toujours en cours à l’égard de plus de la moitié des dossiers.

Le Président ukrainien Vladimir Zelensky a de son côté jugé possible une deuxième étape de l’échange.

Etiquette: ; ; ;