Un major de police a été condamné par la Cour d’assises de Paris à six ans de prison pour un viol, remontant à 2009, sur une gardienne de la paix dans les locaux du ministère de l’Intérieur.

Un major de la police nationale de 56 ans a été condamné pour «viol par une personne abusant de l’autorité que lui confèrent ses fonctions», remontant à juin 2009, rapporte Le Point.

Lors d’une soirée électorale place Beauvau, au sein du ministère de l’Intérieur, le fonctionnaire avait commis des actes à caractère sexuel sur une gardienne de la paix stagiaire de 25 ans, au moment des faits, sur son lieu de travail lorsqu’il était en fonction à l’état-major du service de sécurité du ministère de l’Intérieur (SSMI).

Selon l’hebdomadaire, le suspect comparaissait depuis mardi 3 septembre devant la Cour d’assises de Paris pour cette agression. Le procès se tenait à huis clos.

L’avocat général avait requis une peine de huit à dix ans de prison pour le major de police qui était le supérieur direct de la victime. Cette dernière a déclaré qu’elle avait été convaincue par le fonctionnaire de rester dormir sur place, car la soirée électorale s’était terminée très tard.Plusieurs autres fonctionnaires de police et d’autres victimes de harcèlement de la part de l’accusé sont venus au tribunal pour témoigner. Le syndicat Unité-SGP s’est présenté à la barre pour témoigner, à son tour, contre la victime.

À l’issue de l’audience, le fonctionnaire accusé a été reconnu coupable, indique Le Point. Le tribunal l’a condamné à six ans de prison.

Etiquette: ; ; ;