En butte au mécontentement de ses voisins à cause de son Flyboard qualifié de trop «bruyant», Franky Zapata a fourni une explication à BFM TV. Pour l’inventeur, la durée de bruit est trop courte pour être considérée comme une gêne.

«L’homme volant» Franky Zapata s’est expliqué auprès de BFM TV après avoir été accusé par ses voisins de Sausset-les-Pins, dans les Bouches-du-Rhône, de faire trop de bruit lors des essais de son Flyboard Air.

D’après l’inventeur, la durée de bruit est trop courte et ne peut pas donc être jugée comme une gêne.

«On parle de 6 fois 30 secondes et d’une fois 45 secondes. Si je faisais des essais toute la journée, tous les jours, là, je pourrais les comprendre», a-t-il dit à BFM TV.

Il a en outre réagi à une vidéo réalisée par des riverains alors qu’il testait sa planche. Selon BFM TV, la séquence a été filmée «bien plus proche du rivage que les habitations concernées».

«Ils me filment 100% du temps. Ça veut dire que c’est des gens qui ont, je pense, un problème. Leur maisons est à 208 mètres de là où je décolle.»

Plaintes déposées

Auparavant, plusieurs voisins de «l’homme volant» Franky Zapata avaient déposé de multiples plaintes contre son Flyboard, relate France Info. Selon les riverains interrogés, l’engin ressemble à «un avion qui ferait des tours devant chez vous».

En outre, selon eux, les essais polluent également l’air et posent des problèmes de circulation à cause des automobilistes qui, voulant observer l’engin, arrêtent leurs véhicules en plein milieu de la départementale voisine.

Autorisation reçue

Néanmoins, «l’homme volant» agit en toute légalité, précise France Info. En 2017, la préfecture lui a permis de «créer et utiliser un aérodrome privé» sur la commune, validé par la mairie et encadré par des règles. Ces dernières sont devenues plus strictes en 2019 en raison des premières plaintes des voisins, toujours selon les informations de France Info.

Ainsi, Zapata ne peut pas tester son engin les dimanches et les jours fériés, avant 10 heures le matin, entre 12 et 15 heures et après 18h30. Il n’est en outre pas autorisé à survoler les baigneurs ou les bateaux sur la côte proche.

Mais selon les riverains, l’inventeur ne respecte pas ces règles et porte atteinte à leur tranquillité.

Une enquête confiée à la gendarmerie des transports aériens est donc actuellement en cours «suite à des doléances des voisins au sujet des nuisances sonores générées par l’activité de Franky Zapata», a confirmé le parquet d’Aix-en-Provence contacté par France Info.

Etiquette: ; ; ; ;