Les militants pro-démocratie se sont rassemblés dimanche devant le consulat des États-Unis à Hong Kong afin d’appeler la communauté internationale à faire pression sur Pékin après trois mois de manifestations.

 

L’immense foule s’est rassemblée dans un parc de la ville avant de se diriger vers le consulat américain tout proche. Les manifestants, dont certains brandissaient le drapeau américain, ont notamment appelé les États-Unis à faire pression sur le pouvoir chinois afin qu’il accède à leurs revendications. La colère des manifestants pro-démocratie ne semble pas s’être apaisée quatre jours après l’annonce surprise, par la cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam, du retrait définitif du projet de loi sur les extraditions, qui avait mis le feu aux poudres en juin. Ils jugent cette décision trop tardive et surtout insuffisante par rapport à leurs revendications. Depuis trois mois, Hong Kong traverse sa pire crise politique depuis sa rétrocession en 1997 à Pékin, avec des actions de protestation presque quotidiennes pour dénoncer notamment le recul des libertés et les ingérences grandissantes de Pékin dans les affaires de sa région semi-autonome.

Etiquette: ;