Un immense télescope destiné à scruter les profondeurs du cosmos et installé en Chine a enregistré des signaux dont la source pourrait se trouver à trois milliards d’années-lumière de la Terre, annoncent les Observatoires nationaux chinois.

Des astronomes chinois ont détecté, à l’aide du plus grand radiotélescope au monde, des sursauts radio rapides (FRB, pour fast radio burst), signaux mystérieux émanant de l’espace, relate l’agence Xinhua. Selon les estimations, leur source se trouve à trois milliards d’années-lumière de la Terre.

«Les signaux captés par le plus grand radiotélescope sphérique du monde (FAST) de 500 mètres d’ouverture ont été vérifiés et traités», ont annoncé les chercheurs des Observatoires astronomiques nationaux de l’Académie des sciences de Chine.

Le FAST, grand comme 30 terrains de football, avait été mis en service en septembre 2016.Installé dans la province du Guizhou (sud-ouest), entre trois collines karstiques, l’appareil peut sonder l’espace mieux que tout autre engin, examinant pulsars, matière noire et ondes gravitationnelles, à la recherche de signes de vie.

Les FRB ont été identifiés pour la première fois en 2007. Ils représentent des rafales de radiations d’une durée de quelques millisecondes.

Etiquette: ; ; ;