Plus de 700 migrants et demandeurs d’asile ont débarqué sur plusieurs îles grecques en provenance de Turquie ce week-end, alors que le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis avait averti Ankara dimanche de ne pas contraindre la Grèce et l’Europe à la question explosive.

À l’est, 207 migrants ont débarqué lundi matin dans l’île de Lesbos, ce qui porte à 726 le nombre total d’immigrants clandestins débarquant dans toutes les îles de la mer Égée.

Alors que les flux de migrants augmentent, le Premier ministre grec, Mitsotakis, a déclaré que la Turquie ne devrait pas tenter de contraindre la Grèce ni l’Europe dans leurs tentatives de soutien à un projet de réinstallation de réfugiés syriens dans le nord de la Syrie.

La Turquie propose actuellement de réinstaller un million de réfugiés dans ce pays et pourrait ouvrir de nouveau la voie des immigrants clandestins vers l’Europe si elle ne bénéficie pas d’un soutien international suffisant, a déclaré jeudi le président Tayyip Erdogan.

Voir aussi : Kim Jong-Un est invité à jouer avec Trump

« M. Erdogan doit comprendre qu’il ne peut pas menacer la Grèce et l’Europe dans le but d’obtenir plus de ressources pour traiter le problème des réfugiés », a déclaré Mitsotakis lors d’une conférence de presse à Thessalonique, dans le nord de la Grèce.

« L’Europe a donné beaucoup d’argent, six milliards d’euros ces dernières années, dans le cadre d’un accord entre l’Europe et la Turquie et qui était mutuellement bénéfique », a déclaré le Premier ministre grec.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois :  ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ;