Après que l’oligarque Vladimir Plahotniuc eut échoué lors de la tentative de coup d’État et fui le pays à la hâte, le Parti démocrate, dont il était jusqu’à récemment le chef, se sépara.

L’analyste Igor Botsan a tenu ces propos dans un commentaire de Radio Liberty, financé par le Département d’État américain.

Selon lui, au PDM, trois factions se sont manifestées lors du récent congrès de la formation politique. Le premier est la faction dirigée par l’ex-Premier ministre de la république Pavel Filip. L’expert souligne qu’elle est pour le moment « en train de gagner la compétition intra-parti ». La seconde faction soutient invariablement Plahotniuc. Elle est représentée par l’ancien président du Parlement de Moldavie, Andrian Candu. La troisième fraction est composée de ceux qui ont rejoint le PDM par les communistes.

Voir aussi : Plus de 700 migrants clandestins se rendent en Grèce pendant le week-end

    «Ces derniers, comme je le sais, ont généralement une position différente et préfèrent se rapprocher des socialistes», souligne Boatsan.

Comme News Front l’avait précédemment signalé, samedi 7 septembre, un congrès du parti démocratique de Moldavie s’est tenu à Chisinau. Philip a déclaré que le Parti démocrate devait tirer les leçons de la situation actuelle. Il a également assuré que le PDM « redeviendra populaire, respecté et aimé ». En outre, selon Philip, c’est elle qui « devrait devenir un véritable parti européen à orientation sociale ».

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois :  ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ;