Quelques heures après que Pyongyang a annoncé son intention de reprendre les négociations avec Washington, il a effectué de nouveaux tirs de projectiles.

Les militaires sud-coréens assurent que leur voisin du Nord a effectué le 10 septembre deux nouveaux tirs de projectiles «non identifiés» depuis la province du Pyongan du Sud, rapporte l’agence Yonhap.

Se référant au Comité des chefs d’état-major interarmées, l’agence indique que les tirs en question ont été effectués en direction de la mer du Japon. Pourtant, les militaires ne précisent pour le moment ni le type de projectiles, ni la distance parcourue.

 «Mise en état d’alerte, notre armée surveille de près la situation dans l’éventualité de lancements supplémentaires», a déclaré le JCS dans un communiqué cité par le média sud-coréen.

Pyongyang ouvert aux négociations

Ce 8e tir effectué par Pyongyang depuis le 25 juillet intervient quelques heures après que la Corée du Nord a annoncé qu’elle était prête à reprendre les négociations avec les États-Unis.

«Nous voulons nous retrouver en face-à-face avec les États-Unis fin septembre, à une date et en un lieu dont nous pouvons convenir», a déclaré la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères Choe Son Hui dans un communiqué diffusé par l’agence de presse officielle KCNA.

Etiquette: ; ; ;