Trois hommes se revendiquant du mouvement des « gilets jaunes » ont été placés en garde à vue à Marseille dans la nuit de lundi à mardi alors qu’ils incendiaient un radar automatique, a-t-on appris de sources concordantes.

Les trois hommes, cagoulés, ont été repérés par des policiers de la Bac vers 2 heures du matin mardi. Ils ont été interpellés alors qu’ils mettaient le feu à un radar du quartier de Saint-Loup (10e arrondissement) et placés en garde à vue pour « dégradations », a indiqué une source policière.

Selon cette même source, ils ne portaient pas de gilets jaune mais se sont revendiqués de ce mouvement.

Etiquette: ; ; ;