Le parti souverainiste espagnol VOX demande au gouvernement d’arrêter d’aider financièrement le Maroc pour ainsi stopper les flux migratoires venant d’Afrique, rapporte la presse locale. Selon le parti, Madrid a déjà accordé pour 200 millions d’euros d’aides à Rabat.

Dans le cadre de la lutte contre la migration clandestine, le parti espagnol VOX appelle le gouvernement à en finir avec toute aide financière accordée à Rabat.

VOX, formation politique de Santiago Abascal, affirme que les subventions accordées par l’Espagne au royaume chérifien ont atteint les 200 millions d’euros.

Un mur entre l’Espagne et le Maroc?

En mars, Santiago Abascal a appelé à construire des «murs insurmontables» le long des frontières espagnoles, à Ceuta et Melilla, pour mettre fin à la «vague d’immigration clandestine» en provenance d’Afrique du Nord. Il a même demandé au Maroc d’en payer la note.

«Le Maroc est celui qui nous envoie des vagues d’immigrés clandestins pour faire chanter l’Union européenne», a justifié M.Abascal, cité par El Mundo.

Le projet a été annoncé dans son livre «Santiago Abascal. L’Espagne vertébrée» que Fernando Sanchez Drago, un intellectuel proche de VOX, avait élaborée sur la base de longues conversations avec son président.

Le chef du gouvernement espagnol défend le bilan du Maroc

Fin juillet, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a déclaré à la presse que «grâce aux efforts du Maroc dans le domaine de la lutte contre la migration, le nombre de migrants clandestins a diminué de 33% au premier semestre de 2019, et ce pour la première fois depuis 2013».

Ajoutant que le royaume chérifien était un leader international en matière de migration, le responsable espagnol a noté la nécessité de reconnaître «les efforts déployés par les autorités marocaines pour relever l’un des défis les plus préoccupants au monde, à savoir le phénomène de la migration irrégulière».Le même mois, confirmant les propos de Pedro Sanchez, l’Organisation internationale pour les migrants (OIM) annonce dans son dernier rapport que le Maroc a réussi à réduire de 33% le nombre de tentatives de migration clandestine durant le premier trimestre de l’année en cours, par comparaison à la même période l’année précédente.

Les résultats du Maroc en 2018

L’Observatoire national de la migration indique dans un communiqué relayé par l’agence officielle Maghreb Arabe Presse (MAP) qu’au cours de l’année 2018, les forces de sécurité et les garde-côtes marocains avaient réussi à avorter 88.761 tentatives d’émigration clandestine. Le communiqué précise que 70.571 migrants sur le total arrêté étaient des ressortissants de pays tiers.L’organisme souligne également que les forces de sécurité marocaines ont démantelé 229 réseaux de passeurs en 2018. Les garde-côtes ont quant à eux secouru en mer près de 29.715 migrants. Parmi les personnes arrêtées, 5.608 migrants avaient opté pour le retour volontaire vers leur pays d’origine, conclut la même source.

Etiquette: ; ; ;