Les députés britanniques avaient voté la semaine dernière pour forcer le gouvernement à publier les détails de l' »Opération Yellowhammer », mise au point dans l’éventualité d’un Brexit sans accord.

C’est désormais chose faite. Le rapport, publié mercredi 11 septembre, estime que la menace d’encombrement des ports pourrait provoquer des pénuries de médicaments et de nourriture.

« L’état de préparation du public et du secteur marchand (…) restera faible (…) en raison de l’absence d’une vision claire sur la forme de la sortie de l’Union européenne », selon les documents.

En cas de Brexit sans accord, les autorités britanniques prévoient des perturbations à court terme dans 12 domaines-clés, dont l’approvisionnement en eau et nourriture, la santé, les transports et les frontières, ainsi que la possibilité de « désordres publics ».

Etiquette: ;