Les graffitis, peints à la bombe rouge, représentaient un appel à la « libération de la Paletisne ».

Une synagogue de Los Angeles a été vandalisée mercredi matin, les murs du bâtiment ayant été recouverts de graffitis pro-palestiniens, a rapporté The algemeiner.

Une publication sur Twitter montrait que la congrégation de Baba Sale a été vandalisée tôt dans la matinée, à un moment où les prières du matin étaient en cours.

Les graffitis, peints à la bombe rouge, représentaient un appel à la « libération de la Paletisne ».

Le vandalisme a eu lieu à l’occasion du 18e anniversaire des attaques terroristes du 11 septembre. La police aurait ouvert une enquête sur l’incident.

La semaine dernière, plusieurs tags pro-palestiniens ont été retrouvés sur la synagogue principale de Barcelone en Espagne.

Etiquette: ;