Alors que le gouvernement et les associations ont lancé une concertation pour lutter contre les propos homophobes dans les stades, le patron de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët a déclenché une polémique, estimant qu’il fallait interrompre les matches pour des cris racistes mais pas pour des manifestations homophobes.

La ministre des Sports Roxana Maracineanu a immédiatement réagi, dénonçant une position « erronée », tout comme les associations LGBTQ, qui ont appelé à la démission de Noël Le Graët.