L’Agence fédérale du tourisme russe envisage de poursuivre son travail sur la levée des restrictions de visa, car le renoncement à ces formalités pourrait constituer une percée non seulement pour la Russie, mais aussi pour tout le tourisme mondial, estime sa directrice Zarina Dogouzova.

«Nous comprenons bien que le touriste du XXIe siècle est une personne libre qui veut traverser facilement les frontières nationales au lieu de se heurter aux restrictions de visa incessantes. Moins ces restrictions sont importantes, plus agréables et plus confortables sont les vacances», a souligné la directrice de l’Agence fédérale du tourisme Rostourism au cours de la 23e session de l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). 

Zarina Dogouzova a rappelé que la Russie entreprenait déjà toutes les initiatives nécessaires visant à libéraliser le régime de visa, selon les directives de Vladimir Poutine.

«Le régime de visa électronique est déjà en vigueur en Extrême-Orient et à Kaliningrad où nous constatons une augmentation notable des flux touristiques. Dans quelques semaines, le 1er octobre 2019, ce régime entrera en vigueur à Saint-Pétersbourg», a-t-elle souligné.

L’élément le plus important réside, selon elle, dans la décision du Président russe d’élargir les visas électroniques à tout le territoire du pays dès le 1er janvier 2021.

«Je le considère comme une véritable percée non seulement pour la Russie, mais aussi pour tout le tourisme mondial. Nous envisageons de poursuivre notre travail sur la levée des restrictions et des limitations de visa», a-t-elle indiqué.

Etiquette: ; ;