Un militant nationaliste, Maxime Susini, a été retrouvé mort jeudi matin, tué par balles à Cargèse, en Corse-du-Sud, a-t-on appris auprès du procureur de la République d’Ajaccio.

Le trentenaire a été tué vers 8h00 jeudi, a indiqué à l’AFP M. Bouillard, procureur, sur la plage du Pero, à Cargèse, au Nord d’Ajaccio, où il tenait une paillote. Un véhicule utilitaire a été retrouvé calciné près des lieux du crime, a ajouté le procureur.

La victime, âgée de 36 ans, était connue de la justice. Militant du mouvement nationaliste corse U Rinnovu, il avait été poursuivi dix ans plus tôt pour l’incendie volontaire des bureaux du président de l’exécutif de la collectivité territoriale de Corse, et relaxé en juin 2009 par la cour d’appel de Bastia dans cette affaire. Plus récemment, en 2017, selon plusieurs médias locaux, il avait refusé de se soumettre à un prélèvement ADN par la justice et avait écopé de deux mois de prison ferme et 1 500 euros d’amende avec sursis. Il était aussi l’organisateur du festival de musique Cargèse Sound System.

Etiquette: ; ;