Dans le contexte de perspectives de plus en plus réalistes pour la Grande-Bretagne de se séparer de l’UE sans un accord, le service des douanes français a organisé une « répétition générale » de contrôle strict sur la Manche.

Le ministre français du Budget, Gérald Darmanin, est ce matin au port de Ouistreham en Normandie. Ici, les douaniers ont procédé à un contrôle approfondi des passeports lors de leur arrivée et ont même pratiqué les inspections sanitaires.

Après les résultats de ces «exercices», Darmanin a assuré que «la France est prête» pour le scénario «difficile», car il n’y aura pas d’embouteillage du fait du renforcement du contrôle douanier. En outre, pour assurer la stabilité du fonctionnement des douanes, les autorités du pays ont augmenté les fonds alloués au département, y envoyant 40 millions d’euros, et augmenté les effectifs de sept cents personnes. La ressource monétaire visait à équiper les points de contrôle de caméras de vidéosurveillance qui numérisent les plaques d’immatriculation des voitures, etc.

Il convient de noter que, selon les informations fournies par le gouvernement britannique, près de 85% des camions britanniques pourraient ne pas être prêts pour les contrôles des douanes françaises en l’absence d’un accord avec Bruxelles, ce qui réduit le débit à 40-60% des niveaux actuels.

Etiquette: ; ; ;