Un mineur, interpellé jeudi 12 septembre avec une autre personne dans le cadre de l’enquête sur les incidents de mardi à Quimper lors desquels des policiers et des pompiers ont été pris à partie, a été mis en examen ce vendredi 13 septembre, déclare le parquet de Quimper.

 

«Le mineur, âgé de plus de 17 ans et demi, a été mis en examen», a indiqué le procureur de la République de Quimper Thierry Lescouarc’h, précisant qu’il avait été placé en détention provisoire. L’autre personne interpellée jeudi, un jeune majeur a quant à lui été remis en liberté. Une information judiciaire a été ouverte pour «destruction par incendie de véhicules, poubelles et mobilier urbain et violences avec arme, en réunion, sur des policiers et des pompiers», a précisé Thierry Lescouarc’h. «Les investigations et les auditions se poursuivent», a-t-il ajouté.

Vers 19h mardi, plusieurs dizaines de personnes ont agressé des pompiers en train d’éteindre des feux de véhicules et de poubelles dans le quartier de Kermoysan. La police et la gendarmerie, intervenues en renfort, ont également été prises à partie, sans toutefois qu’il y ait de blessés à déplorer. Les incendies de poubelles et de voitures auraient été déclenchés à la suite de l’intervention de la police lors d’un «rodéo», selon le maire de Quimper, Ludovic Jolivet. La zone de Kermoysan, dans le quartier de Penhars, dans l’ouest de Quimper, est considérée comme un quartier sensible où des caméras de vidéo-surveillance sont en cours d’installation.

Etiquette: ; ;