Lasse d’être harcelée par son mari, une Marocaine a lancé une procédure de divorce. L’homme n’a pas supporté cet acte de désobéissance et a tué sa femme, avant de se suicider.

Un homicide conjugal a été perpétré le 11 septembre dans la ville marocaine de Skhirat. Un pharmacien s’est donné la mort une heure après avoir tué par balles sa femme.

L’auteur du crime était mécontent de la procédure de divorce intentée par son épouse. Il a commis l’irréparable tôt dans la matinée de mercredi devant la pharmacie alors que la victime s’apprêtait à garer sa voiture, relate le site Akhbarona.

Un homme gentil mais cruel avec sa femme

Le suspect aimait sa femme mais était très violent avec elle, selon le média. Cependant, il était connu dans le quartier pour ses bonnes manières et sa gentillesse. Lassée par ce comportement, la mère de trois enfants a décidé de quitter le foyer conjugal et a lancé une procédure de divorce.Son époux a catégoriquement refusé le divorce et a continué à la harceler. L’épouse harassée a fini par déposer une plainte auprès de la Gendarmerie royale pour harcèlement et menaces.

Le matin du crime, le mari s’est emparé d’un fusil de chasse et a abattu sa femme devant la pharmacie de celle-ci, par quatre coups de feu. Au passage, il a blessé son beau-frère. Une heure plus tard, il s’est suicidé.

Une enquête a été ouverte.

Etiquette: ; ; ;