À deux jours de l’élection présidentielle tunisienne, l’issue du premier tour s’annonce « très incertaine », comme l’explique l’historienne et chercheuse franco-tunisienne Sophia Bessis.

« Cette élection est très incertaine dans la mesure où elle se déroule dans un paysage politique très émietté, très fragmenté. Jamais l’incertitude n’a été aussi totale sur l’issue du premier tour de dimanche soir. »