Des dizaines de personnes ont saccagé un temple et une école hindous dans le sud du Pakistan sur fond de rumeurs selon lesquelles un enseignant de cette confession aurait insulté l’islam. Des poursuites ont été engagées.

Une rumeur selon laquelle un enseignant hindou aurait insulté l’islam a entraîné une émeute au Pakistan, pays à majorité musulmane, relate le site d’information local Dawn.

Des dizaines de personnes ont vandalisé dimanche 15 septembre un temple hindou à Ghotki, dans le sud du pays. Les émeutiers s’en sont également pris à l’école où travaillait l’enseignant après avoir demandé à la police de l’arrêter.

Selon le dernier bilan annoncé par la police, sept personnes ont été arrêtées pour avoir saccagé le temple. Une enquête pour blasphème a été ouverte contre 40 personnes, d’après Jameel Ahmed, chef de la police de la région.Plus de 100 manifestants ont également été accusés d’avoir bloqué des routes et détruit des biens appartenant à la communauté hindoue de la région.

L’enseignant hindou accusé de blasphème s’est rendu à la police et a été transféré dans un lieu tenu secret pour assurer sa sécurité, selon Jameel Ahmed.

Etiquette: ; ; ;