Les Ong Greenpeace et Youth For Climate, qui font partie des organisateurs de la marche pour le climat samedi à Paris, ont appelé les manifestants à quitter le cortège en raison des violences qui ont éclaté.

Après que l’atmosphère s’est brusquement échauffée lors de la marche pour le climat à Paris, les organisations faisant partie des organisateurs de la marche pour le climat, Greenpeace et Youth For Climate, ont appelé les manifestants à quitter le cortège.

Précédemment, les premières «exactions» de black blocs ont été commises, a annoncé la préfecture de police. La police a constaté la présence de 1.000 manifestants «radicaux» au total dans le cortège.​

​Les autorités craignant un retour des violences, quelque 7.500 forces de l’ordre et militaires devaient être déployés, un ordre de dimensions équivalentes à celui du 1er-Mai dernier, d’après le préfet. Plusieurs établissements ont été fermés, dont l’Arc de Triomphe et le Grand Palais. Emmanuel Macron a formulé un «appel au calme» en prévision des manifestations des Gilets jaunes qui coïncideraient avec les Journées du patrimoine.

Etiquette: ; ; ; ;