Matteo Salvini l’a qualifiée d' »emmerdeuse »… Et pour cause.

Fin juin 2019, face à l’intransigeance du ministre italien de l’Intérieur d’alors, Carola Rackete forçait l’entrée du port de l’île de Lampedusa, dans le sud de l’Italie, pour y débarquer 42 naufragés secourus en mer Méditerranée par son navire humanitaire, le Sea-Watch. Poursuivie en justice, la jeune Allemande a finalement été relaxée. Carola Rackete est notre invitée.