Deux roquettes sont tombées dans la nuit du 23 au 24 septembre près de l’ambassade américaine à Bagdad, en Irak. Un troisième projectile aurait terminé sa course dans le Tigre, qui borde la zone verte.

Deux roquettes se sont abattues dans la nuit du 23 au 24 septembre près de l’ambassade américaine à Bagdad, annonce la chaîne Sky News Arabia.

«Deux roquettes Katioucha se sont abattues, l’une aux abords de l’ambassade et l’autre à trois mètres à l’intérieur de l’enceinte de l’ambassade», a déclaré à l’AFP une source de sécurité à l’intérieur de la Zone verte, qui se réduit désormais à la chancellerie américaine et ses environs.

Un troisième projectile s’est échoué dans le fleuve Tigre, qui borde la Zone verte, a-t-il précisé.Le commandement militaire irakien, lui, a fait état de «deux tirs» aux abords de la Zone verte, dont l’un dans le Tigre, sans toutefois évoquer l’ambassade américaine.

Les tirs de la nuit de lundi à mardi n’ont jusqu’ici pas été revendiqués.

La dernière attaque de ce genre remonte au 19 mai, quand une roquette avait été tirée sur la Zone verte, quelques jours à peine après le rappel par l’administration américaine de ses diplomates non essentiels en Irak.

Etiquette: ; ;