Le ministre iranien de la Santé évoquant l’échec de la politique anti-iranienne des Etats-Unis a déclaré à l’adresse des sociétés étrangères: « l’Iran est une terre d’occasions d’or pour les compagnies pharmaceutiques étrangères ».

S’exprimant à l’occasion de la cinquième édition du Salon des industries pharmaceutiques et apparentées (Iran Pharma), le ministre iranien de la Santé, Saïd Namaki, a déclaré: « Notre politique principale est de soutenir la production nationale ».

Il a ajouté que la réduction des lourdeurs bureaucratiques au sein du ministère de la Santé est à l’ordre du jour. Aucune affaire ne devrait prendre plus d’une semaine. Les activistes de différents secteurs de l’industrie pharmaceutique et alimentaire peuvent signaler leurs plaintes au numéro 190, a-t-il fait savoir.

Réitérant sur le fait que le développement des départements de recherche et la promotion des sociétés pharmaceutiques est à l’ordre du jour de son ministère, Saïd Namaki a poursuivi: « S’appuyer sur le pouvoir et la base de connaissances de 1200 sociétés du savoir peuvent être prometteuses pour l’avenir de l’industrie pharmaceutique du pays ».

S’adressant aux représentants des sociétés étrangères présentes à l’exposition, il a déclaré: « L’Iran est un grand marché pharmaceutique qui est une occasion en or pour les investisseurs étrangers ».

Faisant référence à l’échec des politiques unilatérales des États-Unis dans le monde, le ministre iranien de la Santé a déclaré: « Le monde a changé et il ne peut plus être gouverné avec des idées égoïstes et le trumpisme ».

Selon cette autorité, le monde est aujourd’hui favorable aux idées des leaders comme Mandela et l’Imam Khomeiny.

La cinquième édition du Salon du médicament et des industries connexes (Iran Pharma) a débuté mardi 24 septembre au Mossala de Téhéran avec la participation des sociétés nationales et 150 acteurs étrangers venus de 30 pays du monde.

Lien

Etiquette: ;