Andrea Lindholz (CSU), président de la commission des affaires intérieures du Bundestag, a appelé le gouvernement fédéral à améliorer la redistribution des réfugiés.

 

Avant que l’Allemagne ne confirme le quota de 25%, « au moins, il devrait être clair que seuls les migrants qui ont droit à une protection sont attribués par les tribunaux », a déclaré Lindholz.

Cependant, à l’heure actuelle, la plupart des immigrants viennent « de pays où la reconnaissance est très faible ». Lindholz a averti que la répartition de ces personnes dans plusieurs pays de l’UE était contraire à la situation juridique dans l’UE.

Lundi, l’Allemagne, la France, l’Italie et Malte ont convenu d’un mécanisme de distribution temporaire de migrants. Auparavant, le ministre fédéral de l’Intérieur, Horst Seehofer (CSU), avait déjà promis que l’Allemagne recevrait plus du quart des immigrés. Par conséquent, la France peut prendre un autre quart. La Croatie, la Finlande, l’Irlande, la Lituanie, le Luxembourg et le Portugal ont également exprimé leur volonté de répartir les réfugiés.

Etiquette: ;