Pour montrer son mépris envers Donald Trump s’exprimant sur le Venezuela, la déléguée du pays sud-américain a ostensiblement lu un livre sur Simon Bolivar lors du discours du Président américain prononcé mardi 24 septembre à l’Assemblée générale de l’Onu.

L’air indiffèrent et un livre avec le portrait de Simon Bolivar dans les mains, la déléguée vénézuélienne à l’Assemblée générale de l’Onu, Daniela Rodriguez, a fait semblant de ne pas écouter Donald Trump alors qu’il accusait Nicolas Maduro d’être un «dictateur» et «une marionnette de Cuba» qui «exploite les richesses pétrolières du Venezuela».

​La diplomate a ensuite dénoncé sur son compte Twitter les propos de Trump sur le Venezuela et publié la photo du livre dont le titre était «Bolivar, héros, génie et penseur universel».

Etiquette: ; ; ; ; ;