Donald Trump a annoncé mardi avoir autorisé la publication de sa conversation avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, au moment où les démocrates envisagent de lancer une procédure de destitution à son encontre.

Le président américain est soupçonné d’avoir fait pression sur l’Ukraine pour tenter de nuire à l’ancien vice-président démocrate Joe Biden qui pourrait être son adversaire à la présidentielle 2020. Le fils de ce dernier, Hunter, a travaillé pour un groupe gazier ukrainien à partir de 2014.

« Je suis actuellement aux Nations unies où je représente notre pays, mais j’ai autorisé la publication demain (mercredi) de la transcription complète (…) de ma conversation téléphonique avec le président ukrainien », a-t-il tweeté.

« Vous verrez qu’il s’agissait d’un appel amical et en tous points convenable », a-t-il poursuivi. « Aucune pression, et, contrairement à Joe Biden et son fils, aucune contrepartie! »

« Tout ceci n’est rien de plus que la suite de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire », a-t-il conclu.

Etiquette: ; ; ;