Le président iranien Hassan Rohani a déclaré mercredi 25 septembre devant l’Assemblée générale de l’ONU que l’Iran ne négocierait pas avec les États-Unis tant qu’ils imposeraient des sanctions contre Téhéran.

« Au nom de ma nation, j’aimerais annoncer que notre réponse à toute négociation tant qu’il y aura des sanctions est négative », a-t-il lancé, alors que Washington vient encore de durcir sa pression économique.