Le président américain Donald Trump a affirmé mercredi ne pas avoir exercé « la moindre pression » sur l’Ukraine après la publication de la transcription d’un échange téléphonique avec son homologue ukrainien.

« Il n’y a pas eu la moindre pression », a déclaré M. Trump, très remonté, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. « C’est probablement la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire américaine (…) C’est une honte », a-t-il ajouté.

Selon le locataire de la Maison Blanche, les médias avaient présenté cet échange téléphonique comme « un échange sorti tout droit de l’enfer », or la transcription démontre, selon lui, qu’il s’agissait d’un « échange anodin ». « Une partie du problème est lié aux Fake News (…) Il y a beaucoup de journalistes corrompus », a-t-il poursuivi, à l’issue d’une réunion dans un hôtel new-yorkais sur le Venezuela.

La transcription d’un appel téléphonique entre M. Trump et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky montre que le président américain a demandé à ce dernier d’enquêter sur la famille de son potentiel rival démocrate à la présidentielle 2020 Joe Biden. « On parle beaucoup du fils de Biden et du fait que Biden ait arrêté l’enquête et beaucoup de gens veulent en savoir plus sur le sujet, donc cela serait formidable si vous pouviez vous pencher dessus », dit-il en particulier lors de cet échange qui a eu lieu le 25 juillet.

Etiquette: ; ;